Daniel, 29 ans, analyste financements immobiliers, ici c’eesssst? Paris !

daniel les copains homie appli app sortie

Entre Daniel et notre micro se dresse l’objet du désir : un Sauvignon à la robe ambrée, distillant dans l’air tamisé ses arômes d’agrumes et de cassis. Cette bouteille, Daniel l’a lui-même choisie. « Je m’y connais un peu. Mais si j’avais le temps, je ferais plus de dégustations. » Avec des si, on mettrait Paris en bouteille ! « Dans ce cas, déclare Daniel, un Cheval Blanc 1947 ! » A l’évocation de la capitale, ses yeux se sont allumés. De beaux yeux bleus, cachés derrière d’épais verres de lunettes. « Paris, c’est chez moi », ajoute-t-il en se touchant le cœur. Petit tour du propriétaire.

Daniel est né à Paris, près de République. « Naître à Paris, c’est comme apprendre la lecture avec Victor Hugo, ou la musique avec Mozart : on apprend à écouter, à regarder, à aimer… pas juste à entendre ou à voir. » Et à boire ? Notre homie lâche un rire canaille, qui craquelle sa façade d’historien. « Ah oui, on y apprend à boire aussi ! » Dans les IIème et VIème arrondissements, surtout, où il a ses repères. Princesse, Canettes, Montmartre, Montorgueil… les noms de rue s’égrènent d’une voix rêveuse. Daniel rougit, comme s’il citait le nom de ses amantes. « En même temps, j’ai une histoire avec chacune d’elles ! » Sa plus fidèle ? « Le O’neil, rue des Canettes. Ils font leur propre bière, c’est chaleureux et pas très cher. » La plus sulfureuse ? « Le Redd Wine Bar, une ancienne sommellerie tenue par une Néo-Zélandaise. Les planches sont excellentes et les vins sont… divins. » Se félicitant de sa rime, notre poète descend une gorgée de Sauvignon. Puis, faisant tourner le liquide entre ses doigts : « Avant j’étais un coureur de napperons. Aujourd’hui, je privilégie la qualité. »

Cette qualité, notre homie la trouve notamment derrière les murs des grands hôtels : Ritz, Grand Hôtel, Mandarin Oriental… Daniel aime s’y faire plaisir, avec sa fiancée. « Pour les grandes occasions, on y prend un verre. Parfois, on y dîne. Parfois, aussi, on réserve une chambre et… » Son sourire taquin freine l’élan de notre imagination. Quand ce n’est pas dans l’écrin d’un de ces joyaux parisiens, c’est souvent dans l’un des nombreux « bistrots chics » que compte la capitale. « J’aime beaucoup l’ambiance jazzy de L’Escapade, avenue Duquesne. Ou le Cap Bourbon et sa cuisine réunionnaise. » Sans oublier le Harry’s bar, réputé pour sa carte de cocktails. Mais ce que notre homie préfère, c’est déguster Paris un soir d’été, assis sur les quais avec ses potes. C’est regarder passer les bateaux mouches et voir se refléter, dans les yeux émerveillés des touristes, l’inégalable splendeur de sa ville. C’est admirer tous les matins la Tour Eiffel, sur le chemin du travail, en se sentant chez soi. Au fond, à Paris, il n’y a qu’une chose que Daniel déteste : « Les lobs de Cavani. Il faut qu’il arrête. »

Sortez comme Daniel, retrouvez dès maintenant ses hashtags préférés sur Homie.

Un verre après le boulot:

@UpperCremerie @LeMarceau @ThePlaceTo

Danser toute la nuit:

@RosaBonheurSurSeine

Te balader:

@QuaiInvalides @QuaiRiveGauche @QuaiRiveDroite

Te poser en plein air:

#ChampsDeMars #Montmartre

Faire l’apéro entre potes:

#CarreauDuTemple

Bruncher:

@Season @LAlcazar

Faire un resto en tête à tête:

@MadarinOriental @Ritz

Sortir sans te prendre la tête:

@OBriens

Manger sur le pouce:

@Cojean @CaféConstant @CaféDeMars @LézardCafé #BarAVin

Un bon cocktail?

@HarrysBar @BeefClub

Un petit bar à vin?

@Redd

Tes rues préférées:

#RueMontorgueil #RueMontmartre #RueDesCanettes #RuePrincesse

Les produits dont tu raffoles:

#PlancheDeFromages #Bière #Vin