Marianne, 28 ans, responsable business développement, des cappuccinos pour une blonde

marianne les copains homie appli app sortie

Marianne, ses cheveux blonds remontés en chignon, croise et décroise les jambes dans une rythmique horlogère. Peu étonnant pour une Suisse. Encore moins pour une fille Breguet. « J’ai mal au dos », explique-t-elle sans se départir de son sourire. Ce n’est donc pas pour le style. Pourtant, avec ses grands yeux bleus, ses talons de 10 centimètres, son legging en cuir et sa petite veste en tweed, elle serait bien du genre à en faire des tonnes, Marianne. Quand nous apprenons qu’elle vient de Versailles – plutôt drôle avec un tel prénom, non ? –, qu’elle monte à cheval dans un jean de troisième, qu’elle déteste porter des montres et manger du fromage, nous comprenons rapidement que l’adage : « l’habit ne fait pas le moine » sera le fil d’Ariane de notre discussion.

En fait, Marianne ne vient pas de Versailles, mais d’un petit village (qui ne résiste pas spécialement à l’envahisseur, malgré la passion de ses parents pour Astérix) à côté : Buc. Cette position bâtarde, à mi-chemin entre la forêt et la galerie des glaces, fait d’elle un véritable couteau suisse, pour le plus grand bonheur de sa famille lausannoise. Aussi à l’aise en santiags qu’en Louboutins, Marianne partage dès l’adolescence son temps libre entre ses amis, sur Versailles ou sur Paris, et Smooth, son cheval qu’elle aime faire ressembler à une jument. Sans oublier les passagers de la ligne Montparnasse-Chantiers, qu’elle côtoie un peu trop à son goût.

Pour y remédier, elle s’installe en 2012 sur Levallois avec son copain. Smooth s’éloigne, mais Paris se rapproche. En bonne Suissesse, Marianne ménage ses alliances : la semaine pour les collègues et les copines, le week-end pour son chéri et ses potes. Dans son métier, la jeune Business Developer a l’habitude de décider. Du coup, elle délègue le choix de ses sorties aux autres : soirées foot, after-works, brunchs, boites, restos… l’éventail de ses distractions est aussi vaste que son cercle d’amis. Si le Primerose et le Zinc sont ses ilots de détente, après le travail, elle aime s’abandonner pour tout le reste aux flots de la découverte. Ses dernières trouvailles ? La Prune Folle, pour un brunch aux accents espagnols, et Les Epiciers, aux planches « copieuses et savoureuses ».

Cependant, de tous les rivages, ce sont ceux de la culture asiatique que son instinct préfère effleurer. Cinq voyages en Thaïlande, au Cambodge, au Vietnam, au Japon et aux Philippines ont déposé sur ses papilles quelques coquillages, qui s’embrasent au contact d’un bon Pho ou d’un poulet satay réussi. « Essayez le Panthéon Saigon, on se croirait là-bas », conclut-elle, les yeux rêveurs.

Sortez comme Marianne, retrouvez dès maintenant ses hashtags préférés sur Homie.

Un verre après le boulot:

@Primerose @LeZinc @Moka @ComptoirModerne #Rock #Jazz #VerreDeBlanc #Planche

Danser toute la nuit:

@LesPlanches @LeGlobo #Daïquiri #Mojito #SexOnTheBeach #Electro #Années80

Faire des rencontres:

@QuartierInvalides

Se balader:

@PlaceSaintSulpice @StarbucksCoffee #Cappuccino #QuartierSentier #QuartierTemple #QuartierLeMarais #QuartierOpéra #QuartierSaintGermain

Se poser en plein air:

@QuaiIleSaintLouis @QuaiInvalides

Faire l’apéro entre potes:

@QuaiInvalides @PavillonPuebla #Ricard #VerreDeBlanc

Bruncher:

@BreakfastInAmerica #QuartierSentier #QuartierTemple #Roschti #CrumbleALaBanane #Carac #Burger

Faire un resto entre potes:

@SaigonPanthéon @Pitaya #PouletSaté #PouletAuCurry #Tiramisu

Faire un picnic:

#Chips

Sortir sans prise de tête:

@BigFernand @PetitPalais #QuartierLeMarais #PopFolk #Musée